Archives par mot-clé : techniques

Musées éphémères, musées imaginaires / Daniel Roche, n°5, décembre 2016

 

N°5 – Artefact. Techniques, histoire et sciences humaines

Musées éphémères, musées imaginaires, musées perdus

Marie-Sophie Corcy, Christiane Demeulenaere-Douyere

  • Les cabinets de physique des rois du Portugal (XVIIIe-XIXe siècles). Organisation, dispersion et collections perdues, David Felisimino et Marta C. Lourenço
  • Les vicissitudes d’une collection d’objets techniques au XIXe siècle : le cabinet des machines de la Société d’encouragement de l’industrie nationale, Chloé Sauvalle
  • La Salle des produits anglais au Conservatoire des arts et métiers ou la technologie oubliée, Marie-Sophie Corcy et L. Hilaire-Pérez
  • Marcellin Jobard et le Musée royal de l’Industrie de Bruxelles, Marie-Christine Claes
  • Missions commerciales et collections techniques au XIXe siècle : l’introuvable « musée chinois » de la mission de Chine, Christiane Demeulenaere-Douyère
  • Le patrimoine historique des télécommunications françaises : de l’ « archive » matérielle à la profusion immatérielle, Michel Atten

Les circulations des savoirs des ingénieurs entre Europe et Etats-Unis, XIXe-XXe siècles

  • La présence française dans la formation des ingénieurs américains durant les deux premiers tiers du XIXe siècle : aspects institutionnels et intellectuels, Konstantinos Chatzis et Thomas Preveraud
  • Le discours sur la technologie aux Etats-Unis dans l’entre-deux-guerres (rencontre, mobilité, diffusion et construction), Vincent Dray

Collections et patrimoines techniques

Enquêtes

  • Le musée de Marine du Louvre : un musée des techniques ?, Géraldine Barron
  • Les collections techniques, sources pour l’historien. Essai de méthodologie à travers les collections ferroviaires du XIXe siècle au Musée des arts et métiers, Lionel Dufaux

Actualités des collections

  • Les vélins du Muséum national d’histoire naturelle : une collection mise en lumière, Catherine Cardinal
  • La collection de la Worshipful Company of Clockmakers. Un musée d’horlogerie au sein du Science Museum à Londres, Catherine Cardinal

Un livre, un auteur : Une histoire intellectuelle de la culture équestre

Daniel Roche, La culture équestre de l’Occident, XVIe-XIXe siècle : l’ombre du cheval, 3 : Connaissances et passions, Paris, Fayard, 2015

  • Lectures (Éric Baratay et Liliane Hilaire-Pérez),
  • Entretien réalisé par Liliane Hilaire-Pérez et Marie Thébaud-Sorger

Comptes rendus de lecture

 Histoire des techniques et mobilités

Fréderic Heran, Le retour de la bicyclette. Une histoire des déplacements urbains en Europe de 1817 à 2050, Paris, La Découverte, 2014 (Arnaud Passalacqua)

Joseph F. DiMento, Cliff Ellis, Changing lanes. Visions and histories of urban freeways, Cambridge (Mass.), The MIT Press, 2013 (Konstantinos Chatzis)

Mathieu Flonneau, Léonard Laborie et Arnaud Passalacqua (dir.), Les transports de la démocratie : approche historique des enjeux pratiques de la mobilité, Rennes, PUR, 2014 (Konstantinos Chatzis)

Christoph Asendorf, L’influence de l’aéronautique sur les arts et la culture, Paris, Éditions Macula, 2013 (Nathalie Roseau)

Françoise Lucbert, Stéphane Tison (dir.), L’imaginaire de l’aviation pionnière, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016 (Mélodie Simard-Houde)

Varia

Pamela H. Smith, Amy Meyer, Harold J. Cook (dir.), Ways of Making and Knowing. The Material Culture of Empirical Knowledge, Anne Arbor, Univ. of Michigan Press, 2014 (Marie Thébaud-Sorger)

John Dewey, La quête de certitude. Une étude de la relation entre connaissance et action, Paris, Gallimard, collection Bibliothèque de philosophie, 2014 (Gregory Dufaud)

Virginie Debrabant-Malolepszy, Gérard Dumont, Audrey Six, Des machines et des hommes, les techniques d’exploitation dans les mines du Nord-Pas de Calais, Lewarde, Centre historique minier du Nord-Pas-de-Calais, 2013 (Kevin Troch)

Yves Bouvier, Connexions électriques. Technologies, hommes et marchés dans les relations entre la Compagnie générale d’électricité et l’Etat, Bruxelles, Peter Lang, 2016 (Christophe Bouneau)

Philippe Varnoteaux, L’aventure spatiale française. De 1945 à la naissance d’Ariane, Paris, Nouveau Monde Éditions, coll. « Histoire des sciences », 2015 (Catherine Radtka)

Yves-Claude Lequin et Pierre Lamard (dir.), Eléments de démocratie technique, Belfort-Montbéliard, univ. de technologie de Belfort-Montbéliard, 2015 (Sezin Topçu)

Artefact. Techniques, histoire et sciences humaines – PRESENTATION GENERALE

INSTRUCTIONS AUX AUTEURS artefact_instructionsauteurs_decembre2016

PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/revue.artefact

Artefact

Techniques, histoire et sciences humaines

ARTEFACT est une revue semestrielle et francophone destinée à promouvoir les recherches sur la technique et la matérialité des pratiques dans les sociétés humaines sur la longue durée. Son ambition est de fédérer l’ensemble des approches historiennes, archéologiques et anthropologiques qui font des techniques, entendues dans une acception large, un passage obligé de leurs analyses ou un élément central de leurs questionnements. La revue est aussi attentive aux réflexions menées sur l’outillage matériel et conceptuel des historiens et archéologues. La multiplicité des sources que recouvrent les activités techniques justifie l’intérêt particulier porté aux recherches menées sur le patrimoine technique (écrits, images, objets, sites). Notre approche des techniques est donc largement ouverte, qu’il s’agisse des thématiques, des méthodes et des questions épistémologiques.

Éditeur et diffuseur : CNRS Éditions 2013-2016 ; PUR 2016

Revue bi-annuelle – Vente au numéro

Envoi des exemplaires de presse pour compte rendu : Mme. Patricia PHILIPPE / revue Artefact – Laboratoires SPHERE UMR 7219 – Université Paris 7/CNRS – Case 7093 – 5 rue Thomas Mann –  75205 Paris Cedex 13

Comité éditorial

Direction de la revue : Liliane Hilaire-Pérez (Univ. Paris Diderot-ICT/EHESS-CAK). Rédactrices en chef : Catherine Cardinal (université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand), Delphine Spicq (Collège de France), Marie Thébaud-Sorger (CNRS-CAK). Secrétaires de rédaction : Bruno Bentz (Société des Amis de Marly), Gregory Chambon (EHESS/ANHIMA), Christiane Demeulenaere-Douyère (CAK), Aleksandra Kobiljski (CNRS-Institut d’Asie orientale), Guy Lambert (ENSAPB-AUSser), Stéphane Lembré (ESPE Lille Nord de France-IDHES) , Audrey Millet (European University Institute-IDHES), Sébastien Pautet (Univ. Paris Diderot-ICT), David Plouviez (Univ. de Nantes, CRHIA), Michèle Virol (Univ. de Rouen-GRHis).

Comité de lecture

Denis Bocquet (ENPC-LATTS), Caroline Bodolec (CNRS-CECMC), Thierry Bonnot (CNRS-IRIS), Soraya Boudia (Univ. Paris-Descartes/IFRIS), Catherine Breniquet (Université Blaise Pascal, EA 1001 CHEC/ArScAn), Patrice Bret (CAK), Pascal Brioist (Univ. Tours-CESR), Frédérique Brunet (CNRS-ArScAn), Anne-Laure Carré (Musée des Arts et Métiers), Vincent Charpentier (INRAP-ArScAn), Kostantinos Chatzis (ENPC-LATTS), François-Xavier Chauvière (Office du Patrimoine et d’Archéologie de Neuchâtel-Univ. Lyon III), Marianne Christensen (Univ. Paris 1-ArScAn), Marie-Sophie Corcy (Musée des Arts et Métiers), Cecilia d’Ercole (EHESS-ANHIMA), Philippe Dillmann (CNRS-CEA), Lionel Dufaux (Musée des Arts et Métiers), Claudine Fontanon (EHESS-CAK), Jean-Baptiste Fressoz (CNRS-CAK), Nejma Goutas (CNRS-ArScAn), Irina Gouzévitch (EHESS-CMH), Frédéric Graber (EHESS-CRH), Emmanuel Grimaud (CNRS-LESC), Florence Hachez-Leroy (IUF-EHESS-CRH), Sophie Houdart (CNRS-LESC), François Jarrige (Univ. Bourgogne-Centre Georges Chevrier), Catherine Lanoë (Univ. d’Orléans-SAVOURS), Thomas Le Roux (CNRS-CRH), Michel Letté (Conservatoire national des arts et métiers, HT2S), Sylviane Llinares (Univ. Bretagne occidentale-GIS Histoire maritime), Rémi Martineau (CNRS-ARTeHIS), Alain P. Michel (Univ. d’Évry-LHEST-CAK), Raphaël Morera (CNRS-CERHIO), Valérie Nègre (ENSPLV-AUSser), Arnaud Passalacqua (Univ. Paris Diderot-ICT), Pierre Portet (Archives nationales), Haris Procopiou (Univ. Paris 1-ArScAn), Christelle Rabier (EHESS-Centre Norbert Elias), Sandrine Robert (EHESS-CRH), Catherine Saliou (Paris 8-CRH), François Vatin (Univ. Paris Ouest-IDHES), Stéphane Verger (EPHE-Aoroc), Koen Vermeir (CNRS-Univ. Paris Diderot-SPHERE), Catherine Verna (Univ. Paris 8-CRH), Sandrine Victor (Univ. Albi-FRAMESPA), Larissa Zakharova (EHESS-CERCEC).

Comité international

Yaovi Akakpo (Univ. Lomé, Togo), Carlo M. Belfanti (Univ. Brescia, Italie), Francesca Bray (Univ. Edinburgh, Royaume-Uni), Kristine Bruland (Univ. Oslo, Norvège), Chuan-Hui Mau (Univ. Tsing-Hua, Taïwan), Ricardo Cordoba (Univ. Cordoue, Espagne), Robert Fox (Univ. Oxford, Royaume Uni), Philippe Geslin (Institut d’ethnologie, Neuchâtel, Suisse), Marc-Antoine Kaeser (Laténium-Institut d’archéologie de Neuchâtel, Suisse), Katerina Kopaka (Univ. d’Heraklion, Grèce), Dietrich Lorhman (Univ. Aachen, Allemagne), Christine MacLeod (Univ. Bristol, Royaume-Uni), Estela Mansur (CONICET, Argentine), Anna Pellegrino (Univ. de Bologne, Italie), Lissa L. Roberts (Univ. of Twente, Pays-Bas), Dagmar Schäfer (Max Planck Institute for the History of Science, Allemagne), Randall White (New York Univ.-UMI 3199, USA).

Conseil scientifique

Mathieu Arnoux (Univ. Paris Diderot-LIED/EHESS-CRH), Jean-Hugues Barthélémy (Cahiers Simondon), Bruno Belhoste (Univ. Paris 1-IHMC), Jean-François Belhoste (EPHE-HISTARA), Bernadette Bensaude-Vincent (Univ. Paris 1-CETCOPRA), Marc Bompaire (EPHE-IRAMAT), Vincent Bontems (CEALARSIM), Éric Brian (EHESS-CMH), Yves Cohen (EHESS-CRH), Michel Cotte (Univ. Nantes-ICOMOS-Centre François Viète), Philippe Descola (EHESS-Collège de France), Jean-Pierre Digard (CNRS-Mondes indien et iranien), Philippe Fluzin (CNRS-IRAMAT), André Grelon (EHESS-CMH), Jean Guilaine (EHESS-Collège de France), Barbara Helwing (Univ. Lumière Lyon 2-Archéorient), Sophie Lagabrielle (Musée de Cluny), Pierre Lamard (UTBM-RECITS), Christian Lamouroux (EHESS-CECMC), Dominique Margairaz (Univ. Paris 1-IDHES), Benoît Lelong (ENPC-LATTS), Caroline Moricot (Univ. Paris 1-CETCOPRA), Dominique Pestre (EHESS-CAK), Antoine Picon (LATTS-ENPC), Nicole Pigeot (Univ. Paris 1-ArScAn), Olivier Raveux (CNRS-TELEMME), Françoise Sabban (EHESS-CECMC), Hélène Vérin (CNRS), Denis Woronoff (Univ. Paris 1).

 

A. Millet, S. Pautet, Sciences et techniques (1500-1789). Documents, Neuilly, Atlande, oct. 2016

CouvertureSommaire : ici

Audrey Millet, docteure en Histoire et ès Lettres, est Max Weber fellow à l’Institut universitaire européen de Florence.
Sébastien Pautet est agrégé d’Histoire, ancien élève de l’École normale supérieure de Lyon et doctorant contractuel à l’université Paris-Diderot – Paris VII.

Le sens du métier – 31 mai 2013

Capture-d’écran-2013-04-29-à-10.50.26Journée d’études, IDHE (UMR 8533-CNRS), Université Paris 8

Le sens du métier : identité et organisation dans les métiers d’art et d’industrie en France (XVIIe-XXe siècles)

 Vendredi 31 mai 2013, 10h.-16h.30

Université Paris 8,  bâtiment D, salle D 143 2 rue de la liberté, 93526 Saint-Denis cedex,

Métro ligne 13 : St-Denis-Université

 L’historiographie a longtemps fait de l’organisation corporative le pilier institutionnel du monde des métiers sous l’Ancien Régime, s’enfermant ainsi dans un débat opposant « corporatisme » et « libéralisme », et faisant des lois de 1791 l’aboutissement d’un long combat des libéraux contre le supposé archaïsme des communautés d’arts et métiers. Depuis une vingtaine d’années, cette vision ancienne a été complètement révisée : il importe de distinguer entre l’exercice d’une profession et l’appartenance à une corporation ; toutes les professions ne sont pas uniformément « instituées » en métiers corporés ; les réalités professionnelles sont bien plus diverses ; enfin, la dissolution des corporations en 1791 n’a pas supprimé tous les besoins organisationnels ou réglementaires, pas plus que les représentations identitaires des différentes professions artisanales. Ainsi, d’une part, la conscience d’une appartenance professionnelle a existé sous l’Ancien Régime en dehors de la forme corporative, et d’autre part, les identités de métier ont continué d’exister après l’abolition des corporations.

Cette journée d’études est consacrée au cas des professions d’art, qui oscillent entre « art » et « industrie » dans les représentations communes, et se situent précisément bien souvent en dehors du système corporatif : comment penser alors l’identité de métier, quand  le savoir-faire ne s’incarne pas dans une forme instituée susceptible de  cristalliser et manifester à la fois une appartenance collective, de découper un « eux » et un « nous » ? Quel sens, en somme, peut avoir le métier sans corporation ?

 

09h45-10h. Accueil, café/thé

10h.-10h15 Introduction : Philippe Minard, Audrey Millet (IDHE-Paris 8)

10h15-11h15

– Lesley Miller (Victoria and Albert Museum, Londres)

Un pied dans la Grande Fabrique. Les dessinateurs de la soierie lyonnaise au XVIIIe siècle

– Audrey Millet (Université Paris 8, IDHE)

Dessiner des indiennes de Pondichéry à New-York : une organisation en réseaux (XVIIe-XIXe siècles)

11h15-12h. : Discussion : Corine Maitte (Université Paris-Est-Marne-la-Vallée)

13h45-15h15

-Elodie Voillot (Université Paris Ouest – INHA)

Unir, promouvoir et protéger : la Réunion des fabricants de bronzes (1818-1870)

-Eugénie Briot (Université Paris-Est-Marne-la-Vallée)

Inspiration vs oxydoréductions : le métier de parfumeur au XIXe siècle, entre chimie et alchimie

-Jérémie Cerman (Université Paris-Sorbonne)

L’atelier de dessin industriel de Robert Ruepp, une entreprise prédominante de la Belle Époque

15h15-16h30 : Discussion : Patrick Verley (Université de Genève)

http://artindus.hypotheses.org/

 

 

Entre art et industrie

http://artindus.hypotheses.org/

artetindusCe carnet vise à favoriser les recherches historiques sur les liens entre l’art et l’industrie, à mettre en réseaux les chercheurs et à présenter l’actualité des travaux français et internationaux aussi bien dans l’espace scientifique. Il recense les travaux en cours, les événements (journées, colloques…) et les appels à communication. Son ambition est de centraliser l’information sur le sujet.

Pour des informations supplémentaires :

https://sites.google.com/site/audreypatriziamillet/

Contact : audrey.patrizia.millet ” at ” gmail.com

 

 

UE FONDAMENTALE « Introduction à l’histoire des techniques », 2013-2014

PROGRAMME UE fondamentale Histoire des techniques EHESS 2013-2014

UE fondamentale du Master du Centre A. Koyré

Mentions & spécialités  : Histoire des sciences, technologies et sociétés (M1, 2e semestre, ouvert aux étudiants de M2)

Responsable : Liliane Hilaire-Pérez. Mail : liliane.perez@wanadoo.fr

Séminaire « L’analogie et les techniques. Approches interdisciplinaires » 2011-2012

Analogie et techniques. Approches pluridisciplinaires

 

Université Paris Diderot et EHESS

Département d’histoire (GHSS),  laboratoire SPHERE

 

Paris Diderot : séminaire de M 2 – 43 HI 1653

EHESS : séminaire de M 1 et M 2 – Parcours TTS du Master en sciences sociales

Sophie A. de Beaune, Liliane Hilaire-Pérez, Koen Vermeir

Comment Léonard a-t-il inventé ses machines de vol ? Comment expliquer les transpositions de méthodes de tissage dans des techniques de guerre, d’instruments de meunerie dans la fabrication des cosmétiques ? Comment peut-on comprendre les rapports entre des artefacts préhistoriques sans disposer sources textuelles ? Le point du départ de ce séminaire est que l’analogie joue un rôle crucial dans la conception technique quelle que soit l’époque considérée. Le raisonnement analogique est au cœur des processus de créativité, d’invention technique, de circulation et d’appropriation des techniques. Ces résonances entre périodes, entre champs d’étude, justifient d’organiser un séminaire pluridisciplinaire, réunissant des chercheurs d’horizons différents : historiens des techniques, archéologues, psychologues cognitivistes, anthropologues, historiens de l’art, muséographes, philosophes des techniques, historiens des mathématiques, informaticiens et théoriciens de l’analogie. En plus des séances classiques, le séminaire comprendra trois demi-journées d’étude (analogie et histoire des mathématiques, histoire de la modélisation de l’analogie, analogies entre le son et l’image via la photographie, le cinéma, les illusions d’optique).

Séminaire Analogie et techniques 2011-2012

Bibliographie Analogie et techniques

 

Séminaire « La technologie, science humaine » 2012-2013

La technologie, science humaine

History-of-Inventions-Discoveries-and-Origins-Beckmann-Johann-9781177663076

Centre A. Koyré (EHESS/CNRS) et parcours TTS du Master en Sciences sociales (EHESS), SPHERE (Université Paris Diderot Paris 7/CNRS), Master Histoire et civilisations comparées, Université Paris Diderot Paris 7, ICT (Université Paris Diderot Paris 7) 2012-2013

Jeudi 17-19 h ou 15-19h

Centre Alexandre Koyré
27 rue Damesme 75013 Paris

Université Paris Diderot Paris 7, bâtiment Condorcet, 4 rue Elsa Morante 75013 Paris

Sophie A. de Beaune, Liliane Pérez, Koen Vermeir

CR Technologie, science humaine 2012-2013

Le Programme au format pdf

Bibliographie Technologie science humaine

Repères « La technologie, science humaine » 2012-2013

Technologie chez Simondon

Biblio Simondon et la technologie

Repères technologie anglaise XVIIIe-XIXe s.

Biblio Babbage

Jochen Hoock – Johann Beckmann et la place du discours technologique

Definitions de technologie-Appendice Jean-Claude BEAUNE 1980

Couffignal 1938

Cottereau 2007 Le Play e¦üconomiste

bibliographie André Leroi-Gourhan (technologie)

AmpereClassification

 

Le séminaire a pour but de faire découvrir le sens souvent oublié de la technologie, entendue comme science des opérations et des intentions fabricatrices. Bien loin de toute acception actuelle comme application de la science à la technique, la compréhension opératoire de l’action née au Moyen Âge, s’est déployée de la Renaissance au siècle des Lumières et a joué un rôle central dans les sciences humaines aux XIXe et XXe siècles. L’enjeu du séminaire est de faire connaître un champ de recherche dense et fortement remanié par les travaux récents portant sur des textes et des auteurs fondamentaux, de Bacon à Pitt-Rivers, Marcel Mauss, André-Georges Haudricourt, Alfred Espinas, André Leroi-Gourhan, Gilbert Simondon, Joseph Needham en passant par Johann Beckmann, Charles Babbage ou Frédéric Le Play. Les approches sont nécessairement interdisciplinaires et doivent conduire à l’étude globale d’un concept, à travers ses résonances en philosophie, en anthropologie, en ethnologie, en sociologie, en histoire, en préhistoire.

1. Mercredi 14 novembre 2012, Centre A. Koyré (exceptionnellement mercredi) : séance d’introduction : qu’est-ce que la technologie ?
Présentation par les organisateurs et interventions de Danielle Candel, Jochen Hoock, John Humbley autour de : « Technologie et terminologie ». Discutant : Guillaume Carnino.
2. 13 décembre 2012, Université Paris 7, bâtiment Condorcet, salle Malevich, 483A
Mathieu Arnoux : « Comment penser les techniques au Moyen Âge ? »
3. 20 décembre 2012, Université Paris 7, bâtiment Condorcet, 612B-Klein, 15-19h
Demi-journée Penser les techniques à la Renaissance
Koen Vermeir : « Art, technologie et nature à l’âge classique ».
Pascal Dubourg-Glatigny : « Réduire les savoirs à l’image : réduction en art et visualisation ».
Hélène Vérin : « La technologie, genre de littérature ou système des arts? »
Pascal Brioist : « Les éléments de machines chez Léonard et ses prédécesseurs ».
4. 17 janvier 2013, Centre A. Koyré
Ronan Le Roux : « Le domaine du mécanisable. Les projets doctrinaux de Louis Couffignal, de 1938 à 1966 ».
5. 7 février 2013, Université Paris 7, bâtiment Condorcet, salle 612B-Klein
Sophie A. de Beaune : « De la théorie à la mise en scène muséographique. L’évolution des techniques selon Augustus Lane Fox Pitt-Rivers (1827-1900) »
6. 21 mars 2013, Centre A. Koyré, 15-19h
Demi-journée Le XXe siècle : Haudricourt, Mauss, Leroi-Gourhan et leurs prédécesseurs
• François Sigaut : « Les prédécesseurs de Leroi-Gourhan »
• Nathan Schlanger : « Mauss et la technologie »
• Alban Bensa : « Haudricourt et la technologie »
7. 11 avril 2013, Université Paris 7, bâtiment Condorcet, salle 512 A
Autour de Joseph Needham
Lucia Candelise et Frédéric Obringer : « L’oeuvre de Joseph Needham à partir de l’ouvrage Science et civilisation en Chine, Paris, Picquier, 1995, traduite par Frédéric Obringer »
8. 23 mai 2013, Centre A. Koyré, 15-19h
Demi-journée Le XIXe s. : la technologie, entre science des arts et science des machines
Joost Mertens, Liliane Pérez : « Technologie, technology » : la réception de la Technologie de Johann Beckmann en Grande-Bretagne au milieu du XIXe siècle »
Marie-José Durand-Richard : « Charles Babbage (1791-1877) : la machine analytique comme matérialisation d’une science des opérations »
Stéphane Baciocchi, Alain Cottereau : « Le Play et l’Angleterre – Enquêtes sur une Révolution sociale de l’Extrême-Occident ».
9. 13 juin 2013, Université Paris 7, bâtiment Condorcet, salle 612B-Klein :
Jean-Hugues Barthélémy et Vincent Bontems : « Technologie et sciences humaines chez Simondon »