Histoire environnementale de la France moderne et contemporaine

Histoire environnementale de la France moderne et contemporaine

Histoire environnementale de la France moderne et contemporaine_final

Séminaire ouvert de recherche organisé à l’Ehess par

Jean-Baptiste Fressoz (Centre Koyré, CNRS), Grégory Quenet (UVSQ, IUF),

François Jarrige (Centre G. Chevrier, Univ. de Bourgogne), Thomas Le Roux (Maison Française d’Oxford / Centre de Recherches Historiques) et Christophe Bonneuil (Centre Koyré, CNRS).

Les mercredi de 15 h à 17 h (salle 11, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 12 mars au 18 juin 2014

Depuis les années 1970, l’histoire environnementale a constitué de nouveaux objets d’étude : les forêts, l’eau, les montagnes, les rivières et les fleuves, le climat etc. L’objet de ce séminaire est différent : il s’agit de revisiter les objets classiques de l’historiographie de la France moderne et contemporaine à travers le prisme d’une histoire environnementale et matérielle. À quoi pourrait ressembler une histoire environnementale de l’absolutisme ? La révolution française et l’Empire constituent-t-ils une rupture dans les régulations environnementales ? Peut-on relire la IIIe République comme stabilisation d’un ordre industriel ? Quel rôle ont joué les guerres dans la mobilisation générale des ressources et l’accélération de la crise environnementale ? Comment relier l’empire formel et informel à l’histoire environnementale de la France ? Une lecture environnementale peut-t-elle déplacer notre compréhension des dites ‘Trente Glorieuses’?

 

Il s’agit d’un séminaire de recherche. Il est ouvert à tous, et éventuellement validable par les étudiants de master de l’Ehess.

 

12 mars – Ecrire l’histoire de France aujourd’hui, la dimension environnementale

(a)- XIXe siècle

Autour des volumes du XIXe siècle de la nouvelle nouvelle histoire de la France contemporaine au Seuil,

avec Quentin Deluermoz (Univ. Paris 13)

 

19 mars –  Ecrire l’histoire de France aujourd’hui, la dimension environnementale

(b)-XXe siècle

Autour des volumes du XXe siècle de la nouvelle nouvelle histoire de la France contemporaine au Seuil,

avec Ludivine Bantigny (Univ. Rouen)

 

26 mars – Les histoires environnementales à l’étranger

Avec Grégory Quenet et Laurent Coumel (CERCEC, EHESS)

 

2 avril – La nature de l’absolutisme

Avec Raphaël Morera (CERHIO, CNRS)

Discutant: Grégory Quenet

 

9 avril – Les îles, laboratoire de la réflexivité environnementale au XVIIIe siècle ? Autour de Pierre Poivre

Avec Grégory Quenet

Discutant: Jean-Baptiste Fressoz

 

7 mai – Terminer la Révolution ? Science, empire et environnement dans la stabilisation politique de la IIIe République  

Avec Guillaume Carnino (Univ. T. Compiègne)

Discutants : François Jarrige et Christophe Bonneuil

 

14 mai – Histoire environnementale de la révolution française

Avec Jean-Baptiste Fressoz et Thomas Le Roux (GRHEN, CNRS)

 

21 mai– La rupture métabolique

Avec Sabine Barles (Univ. Paris 1)

Discutant : Jean-Baptiste Fressoz

 

28 mai – Quelle histoire environnementale de la 1ère guerre mondiale ?

Avec Damien Baldin (Ehess /Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale)

 

4 juin – Versailles, lieu de mémoire et environnement

Avec Grégory Quenet

Discutant: Guillaume Blanc (UVSQ)

 

11 juin – Réintégrer les flux de matière et d’énergie dans l’écriture historienne (exceptionnellement de 11h à 13h, salle à préciser)

18 juin- La nature des dites “Trente glorieuses”

Discussion autour du livre Une autre histoire des ‘Trente glorieuses’. Modernisation, contestations et pollutions dans la France d’après-guerre de C. Pessis, S. Topçu et C. Bonneuil (La Découverte, 2013).


Christophe BONNEUIL
http://www.koyre.cnrs.fr/spip.php?article90

Editeur aux Editions du Seuil

Centre Koyré d’Hist. des Sciences et des Techniques (UMR CNRS-Ehess-MNHN)
CNRS. 27 rue Damesme
75013 Paris – France
tel. 01 73 73 35 64 / 06 34 16 71 59

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.