Séminaire du Groupe d’Histoire des techniques – Les savoirs opératoires de la chimie de la Renaissance à l’industrialisation

Centre Alexandre Koyré

 Séminaire du Groupe d’Histoire des techniques

 « Les savoirs opératoires de la chimie de la Renaissance à l’industrialisation »

1ère séance Vendredi 13 Mars 2015 10-12h

 Marco Beretta (Université de Bologne)

« Mapping Lavoisier’s chemical laboratories: a preliminary survey »

 Lavoisier’s laboratory at the Petit Arsenal has been often celebrated as the site where the Chemical Revolution took place. However, this laboratory was set up only in 1776 and even after this date Lavoisier continue to perform many of his chemical experiments outside it. The aim of this presentation is to offer a preliminary mapping of Lavoisier’s sites of experimentation. I shall also refer to Lavoisier’s numerous instructions on how to make a chemical laboratory and to the increasingly important role played by Parisian makers of chemical instruments. On the basis of new textual and iconographic evidence I shall consider the laboratory at the Arsenal under new light. While its organization and apparatus were different from earlier chemical laboratories, as early as the 1760s many prominent European chemists and naturalists who engaged in pneumatic experiments  built their laboratories in a way that resemble that of Lavoisier.

Ce séminaire à périodicité irrégulière s’inscrit dans le sillage des renouvellements actuels que connaissent l’histoire des techniques et l’histoire de la chimie à partir de l’étude des lieux, des acteurs et de leur circulation. On se propose d’analyser les enjeux majeurs qui se sont noués autour des savoirs opératoires de la chimie, dans les champs de l’économie, de la gestion politique, des consommations et des formes de production, mettant en lumière depuis la Renaissance les configurations multiples qui ont conduit à expérimenter, explorer, transformer, maîtriser la matière, par divers dispositifs techniques. On soulignera d’une part les processus d’hybridation et de transversalité que ces savoirs mettent en œuvre et d’autre part les multiples appropriations que ceux-ci génèrent : il s’agira donc d’explorer la diversité des pratiques et des savoir-faire impliquant un travail spécifique sur les substances et la transformation de la matière, et qui ont accompagné les processus d’innovation, d’industrialisation et façonné l’environnement des sociétés sur le long terme.

 Centre Alexandre Koyré, 27, rue Damesme, 75013 Paris,  5e étage.

Contacts : Patrice Bret (CAK) patrice.bret@yahoo.fr,

Marie Thébaud-Sorger (CNRS/CAK) Marie.THEBAUD-SORGER@cnrs.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *