Archives de catégorie : Colloques

Philosophies des techniques et question du travail 6-7 février 2018 Lyon

Philosophies des techniques et question du travail : par-delà les « moyens de production » 6 & 7 février 2018 Université Jean Moulin Lyon III Salle de la Rotonde, 18 rue Chevreul, Lyon 7e Localisation : http://facdephilo.univ-lyon3.fr/medias/photo/img_1127721463211.gif

Organisation : Sacha Loeve (IRPhiL Lyon 3, secrétaire de la SFPT)Xavier Guchet (COSTech UTC, président de la SFPT)

Les grands enjeux de la question du travail façonnent nos manières de penser les techniques. Aujourd’hui comme hier (depuis le XIXe siècle), c’est presque toujours à partir des questions que pose le travail que les techniques suscitent l’intérêt des philosophes. Ainsi interroge-t-on les impacts de telle ou telle avancée technique sur le travail : sur son contenu, ses modalités, son organisation et la nature de ses produits ; sur son rôle dans la production des richesses, dans la fabrique de sociabilités et de subjectivités émancipées ou aliénées ; mais aussi sur son devenir, ses mutations sous la pression des innovations technologiques, voire sa disparition annoncée. Tel est tout particulièrement le cas à chaque fois que domine le sentiment de vivre une énième « révolution industrielle » (aujourd’hui la « révolution numérique »). En témoignent les actuels débats sur l’automatisation, l’ubiquité des algorithmes, la montée en puissance du big data, l’accélération, l’intelligence artificielle, la multi-activité, ou encore le digital labor : c’est principalement à partir du travail que sont discutés les enjeux des « nouvelles technologies ». Quand aux enjeux – a priori distincts de la sphère du travail – que soulèvent leurs usages communicationnels, culturels, « récréatifs », voire prosthétiques (quantified self), ils posent encore des questions de production des identités et des altérités, de travail cognitif et de travail de soi. Même les discussions sur la e-médecine, les agrotechnologies ou la transition énergétique connectent les enjeux relatifs à la santé, l’alimentation et l’environnement avec les modes de production et de consommation qu’implique notre « métabolisme avec la nature », c’est-à-dire avec l’activité de travail prise en son sens générique et anthropologique.    Nous voudrions tenter ici de renverser la perspective : non pas seulement interroger les techniques à partir du travail et de la production, mais interroger le travail et la production à partir de la philosophie des techniques et des différentes pensées des techniques, par-delà la conception courante, anthropologique et instrumentale, des techniques comme procédés de production ou moyens de travail (et corrélativement, de la conception « métrique » du travail comme facteur de production). En quoi les différents traitements philosophiques de la technique conditionnent-ils, implicitement ou explicitement, la manière dont le travail est défini et dont sont thématisés ses enjeux, sa place dans nos sociétés, son sens et sa valeur ? Partir des philosophies de la technique permet-il de penser à nouveaux frais la production, par-delà les anthropologies du travail ?

Programme  : Mardi 6 février 2018

09:30 – 09:45 | Sacha Loeve (Lyon 3 – IRPHIL) et Xavier Guchet (UTC – COSTech) Introduction des journées

09:45 – 10:45 | Adeline Barbin (Paris 1 – PhiCo / NoSoPhi) La rupture entre travail et besoin chez André Gorz 10:45 – 11:45 | Yann Moulier-Boutang (UTC – COSTECH) Capitalisme cognitif, travail et automatisation Pause café 12:00 – 13:00 | Yves Schwartz (AMU) Ergologie, normes, travail Pause déjeuner 14:00 – 15:00 | Alexandra Bidet ( CNRS / ENS / EHESS – Centre Maurice Halbwachs) Le travail comme agir technique                        15:00 – 16:00 | Bernadette Bensaude Vincent (Paris 1 – CETCOPRA) Le travail du vivant                        17:00 – 18:30 | Visite d’ateliers de canuts de la Croix-Rousse (association Soierie Vivante)

Mercredi 7 février 2018 09:00 – 10:00 | Lucie Dalibert (Lyon 1 – S2HEP) Les approches post-phénoménologiques de la médiation technique 10:00 – 11:00 | Mathieu Triclot (UBFC / UTBM – RECITS / FEMTO-ST) Jeu et travail Pause café 11:15 – 12:15 | Daniel Cérézuelle (Programme Autoproduction et Développement Social) L’idée de système technicien chez Jacques Ellul Pause déjeuner 14:00 – 15:00 | Vincent Bontems ( CEA – LARSIM) L’aliénation chez Karl Marx et Gilbert Simondon                       15:00 – 16:00 | Victor Petit (UTC – COSTech) De Karl Polanyi au Capitalocène. En quel sens existe-il une « critique de la valeur » écologique ? 16:00 – 17:00 | Tristan Garcia (Lyon 3 – IRPHIL) Qu’est-ce qu’un artéfact ? 17:15 – 18:00 | Assemblée générale de la SFPT

sacha.loeve@univ-lyon3.fr

Objets d’art, Objets de travail 17-18 déc. 2017

Lundi 18 et mardi 19 décembre 2017 Objets d’art, Objets de travail

Caroline van Eck, Patricia Falguières, Isabelle Kalinovski et Odile Nouvel, dans le cadre du séminaire « Arts, invention, industrie : l’art industriel, le travail et ses musées »

conference@lesartsdecoratifs.fr Salle de conférences des Arts Décoratifs, 111 rue de Rivoli 75001 Paris

18/12

 

10h15 La préhistoire du travail. Des origines de l’industrie et des arts au XIXe siècle par Nathan Schlanger

11h30 L’esthétique du geste dans les récits ouvriers au XXe siècle par Thierry Pillon

12h15 Paradoxes de la Technè au XVIe siècle par Patricia Falguières

 

14h30  Glorification de l’industrie, souffrance des corps (1780-1860) : l’avènement de l’objet industriel désincarné, par Thomas Le Roux

15h15 Objet d’art – Labeur – Piété. Rêver le Travail (1830-1890) par Odile Nouvel

16h30 Travail et travailleurs à l’Exposition universelle de 1867 à Paris par Edouard Vasseur,

19/12

9h30 Voir l’ouvrier en peinture ? Euphémisation et glorification du travail industriel en France dans la peinture et les arts graphiques (1820-1914) par Nicolas Pierrot

10h15 Laborieuses créations : sur la valorisation de l’effort dans l’apprentissage de la céramique au Japon par Alice Doublier

11h30 Max Weber, Werner Sombart et l’artisanat d’art par Isabelle Kalinowski

AAC COLLOQUE PIERRE A PIERRE II ». ÉCONOMIE DE LA PIERRE, 15 fév. 2018

APPEL A COMMUNICATION AU COLLOQUE

« PIERRE A PIERRE II ». ÉCONOMIE DE LA PIERRE DANS LA VALLÉE DE LA MEUSE ET DANS LES RÉGIONS LIMITROPHES (Ier s. av. J.-C. – XVIIIe s.)

Namur et Dinant, décembre 2018 ; co-organisé par l’Université de Namur, par l’Université de Lorraine, par l’Université catholique de Louvain, par l’Université libre de Bruxelles, par l’INRAP, par le Service public de Wallonie et par la Maison du Patrimoine médiéval mosan.

Ce colloque permettra de centrer les réflexions sur la vallée mosane, célèbre pour ses ressources lithiques, et dont les tronçons de la Meuse moyenne comme de la basse Meuse constituent depuis l’Antiquité l’une des artères économiques majeures dans cette région d’Europe ; il visera également à élargir les questionnements aux régions limitrophes, telles que le Brabant, le Hainaut, les Ardennes, la Lorraine, la Rhénanie-Palatinat, la région d’Utrecht et du Gelderland, etc.

LA GEOGRAPHIE DE LA PIERRE (axe 1),

LA PIERRE SUR LE CHANTIER DE CONSTRUCTION (axe 2),

 

LA PIERRE EN TANT QUE MOBILIER OU ÉLÉMENT DÉCORATIF (axe 3)

Deux niveaux d’interventions sont envisagés : la communication de 20 min et les posters seront intégrés à la publication des Actes. Les travaux des étudiants sont les bienvenus.

Proposition de communication : avant le 15 février 2018 Colloque : 6-7-8 décembre 2018 Envoi des textes pour la publication : avant le 1er avril 2019 Publication des Actes : 2020

Contact : Mathilde MACAUX – AcanthuM- UNamur, 61 rue de Bruxelles, 5000 Namur – mathilde.macaux@unamur.be

ICOHTEC Symposium, Saint-Étienne, 17 – 21 July 2018 Deadline 5 Feb. 2018

ICOHTEC Symposium –– Saint-Étienne, France –– 17 to 21 July 2018  Deadline for proposals 5 February 2018

The International Committee for the History of Technology will hold its 45th symposium and 50th anniversary celebration at the Jean Monnet University in the city of Saint-Étienne, France. The general theme of the symposium is “Technological Drive from Past to Future? 50 years of ICOHTEC.” Our intention is to inquire into long-term trends in interactions between technology and society, as well as how technologies have influenced utopian and dystopian views of the future. We aim to examine how the role of technology has changed across history and what characters and trends of technological change historians can help to anticipate in the future. The value of memories of the past for the present and future has been frequently discussed; the German theologian Albert Schweitzer claimed that “happiness is nothing more than good health and a bad memory”, whereas Spanish philosopher George Santayana argued that “those who do not know history’s mistakes are doomed to repeat them.” The symposium intends to explore whether there is any possibility of solving the tension between history and future.

Sub-themes Expressions of “technological momentum” in history ; The role of technology in the development of societies and in globalization ;  Political authority and the power of technology: shaping technology under the pressures of society ;  Regionalism and universalism of technology: can technology be constructed as neutral, independent of its contexts? ;    Innovations and risks: relationships and interactions between technology and the environment ;  Technology, culture, and landscape: borders and interfaces of natural and artificial ;   Playing with technology and playful approaches to technology ;  Media, communication and technology: mutual dependencies? ; The significance of technological heritage and material culture for the future ;  The beauty of machines: art, design and culture in industry and technology ;  Representations of technology and industry in utopias and dystopias, including speculative fiction and popular culture ;  Heritage in the centennial commemorations of World War I: industry, technology, and the Great War ; Digitization and computerization: technological trends and social effects

Proposal Guidelines Papers, sessions and poster proposals must be submitted in English. INDIVIDUAL PAPER proposals must include (1) a 200 – 300-word abstract, and (2) a one-page biographical sketch. Abstracts should include the author’s name and email address, a short descriptive title of the paper, a concise statement of the thesis, a brief discussion of the sources, and a summary of the major conclusions.  SESSION proposals must include (1) a 300 – 400 word abstract of the session with a list of proposed papers and a suggested chairperson; (2) 200 – 300 word abstracts for each paper, and (3) a one-page biographical sketch for each contributor and chairperson. Sessions should consist of three or four speakers, or three speakers and one commentator. It is possible to propose several related sessions, which can take place over more than one day.  POSTER proposals must include (1) a 200 – 300-word abstract, and (2) a one-page biographical sketch. Abstracts should include the author’s name and email address, a short descriptive title, a concise statement of the thesis, a brief discussion of the sources, and a summary of the major conclusions.

Submission of proposals All proposals (paper, sessions, and posters) must be submitted electronically through our website http://www.icohtec.org/annual-meeting-2018.html. The online submission system will remain open until 5 February 2018

Contact Timo Myllyntaus, the Chair of the Programme Committee, via email (timmyl@utu.fi)

Les ingénieurs, des intermédiaires ? 09.12.2017

JE_Ingénieurs_Plaquette

Les ingénieurs, des intermédiaires ? Transmission des connaissances et coopération chez les ingénieurs (Europe, XVe-XVIIIe s.)

Samedi 9 décembre 2017

Université Paris Diderot – Halle aux farines – 6 rue Françoise Dolto – 75013 PARIS  Hall E – 1er étage – Salle 165E

Journée d’études organisée par Stéphane BLOND (IDHE.S Évry – Univ. Évry – Université Paris-Saclay), Liliane HILAIRE-PÉREZ (ICT –Université Paris 7 Paris-Diderot/Centre Koyré-EHESS) et Michèle VIROL (GRHis – Université de Rouen Normandie)

Histoires matérielles du temps-29 nov.- 1er déc. 2017

2017_11_13_Preliminary Program_Material Histories of Time

Colloque « Histoires matérielles du temps – Objets et pratiques, XIVe-XVIIIe siècles« , organisé par l’Université de Neuchâtel et la Ludwig-Maximilians-Universität de Munich et qui se déroulera au Musée international d’horlogerie de La Chaux-de-Fonds (Suisse) du 29 novembre au 1er décembre.

Gianenrico Bernasconi, Susanne Thürigen, Catherine Herr-Laporte

 

 

Colloque Produire du nouveau ? 23-25 nov. 2017, Genève

Colloque « Produire du nouveau ? Arts – Techniques – Sciences en Europe (1400-1900) », 23 au 25 novembre 2017, Palais de l’Athénée, à Genève Le colloque se propose d’interroger la problématique de la nouveauté au regard de champs aussi variés que l’architecture, la musique, la photographie, la production textile ou l’horticulture notamment.

A des fins d’organisation, l’inscription est souhaitée au moyen du formulaire disponible sur la page Web suivante : http://www.societedesarts.ch/events/event/produire-du-nouveau-arts-techniques-sciences-en-europe-1400-1900/