Archives de catégorie : Soutenances

Thèse de Sophie OMERE : Hydraulique somptuaire et transferts techniques vers l’Espagne au XVIIIe s., 6 nov. 2018

Soutenance de thèse de Sophie OMERE : « Hydraulique somptuaire et transferts techniques vers l’Espagne au XVIIIe siècle : l’activité des fontainiers français dans les jardins de La Granja de San Ildefonso »

6 novembre 2018 – Salle 870 (Bâtiment Olympe de Gouges, Université Paris Diderot) à 9h

Jury : Liliane HILAIRE-PÉREZ, directrice de thèse, Pascal BRIOIST, Ricardo CÓRDOBA DE LA LLAVE, Alexandre GADY, Raphaël MORERA, Valérie NÈGRE, Grégory QUENET.

Résumé : La diffusion des techniques et du savoir-faire est un thème fort en matière d’hydraulique somptuaire. Les recherches menées sur la communauté des fontainiers français au service du roi d’Espagne Philippe V permettent d’approfondir cette problématique. Installés sur le domaine royal de La Granja de San Ildefonso dans la Sierra de Guadarrama près de Ségovie, les fontainiers mettent en œuvre les innovations techniques déjà appliquées sur le chantier de Versailles. Cette étude de cas ouvre la réflexion, d’une part, sur les transferts techniques et la circulation des savoirs entre France et Espagne à l’époque moderne, à une période où des liens étroits se sont tissés entre la cour madrilène et la cour versaillaise, et d’autre part, sur la place de l’Espagne comme centre d’innovation technologique. Les jardins et leurs fontaines deviennent objet de démonstration du pouvoir, expression de la domination politique et de la puissance royale. La symbolique de faste associée aux effets d’eau des fontaines de La Granja de San Ildefonso nécessite l’installation d’un nouveau réseau de techniciens spécialisés. Le roi d’Espagne fait alors appel à des fontainiers issus de Sceaux, Versailles, Trianon, Marly et Chantilly. Ces experts hydrauliciens participent pleinement au succès de l’opération, aux côtés des jardiniers, sculpteurs et architectes, prenant part à la conception des systèmes d’alimentation en eau des jardins et à l’entretien de ces infrastructures au quotidien. Tout au long du XVIIIe siècle, les innovations techniques mises en œuvre sur les jardins royaux français, transmises par l’intermédiaire de cette communauté de fontainiers expatriés, vont s’agréger à la tradition locale hydraulique espagnole, déjà le fruit de plusieurs transferts technologiques. Les jardins de San Ildefonso doivent être replacés dans une perspective à dimension européenne de diffusion des savoir-faire du personnel technique royal français.

Soutenance Th. RENAUX, L’aluminium au XIXe siècle, 4 déc. 2017

Soutenance de thèse de doctorat L’aluminium au XIXe siècle. Une industrie aux pieds d’argile, entre chimie et métallurgie (1854-1890) sous la direction de Liliane Hilaire-Pérez et la co-direction de Florence Hachez-Leroy.

Lundi 4 décembre 2017 9h00 au Centre Alexandre Koyré (EHESS), 27 rue Damesme, Paris 13e arrondissement (5e étage).

Le jury est composé de :
– Kenneth Bertrams, Université libre de Bruxelles (rapporteur)
– Xavier Daumalin, Aix-Marseille Université (président)
– Florence Hachez-Leroy, Université d’Artois et EHESS (co-directrice de thèse)
– Liliane Hilaire-Pérez, EHESS (directrice)
– Pierre Lamard, Université de technologie de Berlfort-Montbéliard (rapporteur)
– Thomas Le Roux, Centre de recherches historiques, EHESS/CNRS.

Thierry Renaux
06 2449 1636

Thèse Philippe Bruyerre L’éolienne en Allemagne, au Danemark et en France 30.11.2017

Philippe Bruyerre, doctorant à l’EHESS/CAK.

Soutenance de thèse d’histoire des techniques « Dynamiques d’innovation technique et d’intégration socio-économique  – Le cas de l’éolienne en Allemagne, au Danemark et en France », préparée à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Centre Alexandre Koyré sous la direction de Liliane Hilaire-Pérez

Jeudi 30 novembre 2017  à 9 heures à l’Université Paris Diderot-Paris 7, bâtiment Olympe de Gouges (salle 870 ), 8 place Paul-Ricoeur, 75013 Paris.

Le jury est composé de Christophe Goupil (Université Paris-Diderot),  Alain P. Michel (Université d’Evry-Val d’Essonne), Xavier Guchet (Université de Technologie de Compiègne), Liliane Hilaire-Pérez  (Université Paris-Diderot / École des Hautes Études en Sciences Sociales) et d’Arnaud Passalacqua (Université Paris-Diderot).

Résumé de la thèse :  http://www.theses.fr/s105503

Thèse – Marcin Krasnodebski, L’Institut du Pin et la chimie des résines en Aquitaine (1900-1970), 18 novembre 2016

Marcin Krasnodebski  soutiendra sa thèse en épistémologie et histoire des sciences sur L’Institut du Pin et la chimie des résines en Aquitaine (1900-1970) le 18 novembre 2016 à partir de 13h30 au Petit amphithéâtre de biologie animale (PABA) de l’Université de Bordeaux (campus de Talence).

Le jury sera composé de : Bernadette Bensaude-Vincent, professeur émérite, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; Pascal Duris, professeur des universités, Université de Bordeaux (directeur) ; Nathalie Jas, CR1, directrice de l’Unité RiTME (Risques, Travail, Marchés, Etat), UR 3123  ; Pierre Lamard, professeur des universités, Université de Technologie de Belfort-Montbéliard  ; Jérôme Pierrel, maître de conférences, Université de Bordeaux ; Evelyne Fargin, professeur des universités, Université de Bordea

 

THESE – La Société d’Encouragement pour l’Industrie nationale et les inventeurs, 1824-1844 – 7 nov. 2016

Catherine Koblentz soutiendra sa thèse sur

La Société d’Encouragement pour l’Industrie nationale et les inventeurs 1824-1844

le lundi 7 novembre 2016, 12h-18h, au Centre A. Koyré.

Le jury sera composé de :

Gérard EMPTOZ, pré-rapporteur, professeur émérite, université  de Nantes

Liliane HILAIRE-PEREZ, directrice de la thèse, professeur et directrice d’études, Centre A. Koyré

Pierre LAMARD, pré-rapporteur, professeur, université technologique Belfort-Montbéliard

Manuela MARTINI, professeur, université Lyon II

Valérie NEGRE, professeur, Ecole nationale supérieure d’architecture Paris La Villette

Marie THEBAUD-SORGER, chargée de recherche au CNRS, Centre A. Koyré.

 

Soutenance Rémi DURAND 3 juin 2016 – De la contre-culture à l' »évangélisme technologique »

Soutenance de Rémi DURAND

3 juin à 14h au Centre Alexandre Koyré (5ème étage),

De la contre-culture à l' »évangélisme technologique ». Les développeurs et la révolution du smartphone

Nous vivons, depuis plus d’un demi-siècle, ce que certains appellent une « troisième révolution industrielle », celle des ordinateurs personnels, des smartphones ou plus récemment des objets connectés. Si ces systèmes techniques marquent par leur puissance et par les nouvelles possibilités qu’ils ouvrent, ils n’en restent pas moins des plateformes qui, en elles-mêmes, n’ont pas d’utilité. Ce qui leur donne leur valeur d’usage sont essentiellement les applications que celles-ci proposent à leurs utilisateurs, et celles-ci ne sont pas forcément développées par les entreprises qui produisent ces plateformes. Cette thèse propose de s’intéresser aux développeurs d’applications tierces, et plus spécifiquement aux « communautés de développeurs » qui entourent les deux principales plateformes de l’industrie du smartphone : Android développée par Google, et celle de l’iPhone d’Apple. Quel intérêt présente l’analyse de cet univers socio-industriel ? Nous pourrions dire que ces écosystèmes de développeurs, notamment celui d’Android, présente un paradoxe. D’un côté il s’agit d’une plateforme open source, très liée à ce que certains ont appelé l’« éthique hacker », cet état d’esprit de « bidouilleurs » réfractaires aux formes d’autorités traditionnelles. De l’autre, cet univers constitue une organisation relativement cohérente, structurée, centralisée autour de l’acteur dominant qu’est Google, et traversée par de nouvelles formes d’asymétries et de nouveaux rapports de pouvoir, parfois plus importants que ceux qui rebutent les hackers. Ce travail propose d’explorer cet univers constitué de multinationales et des écosystèmes de développeurs qui les entourent, de regarder leur histoire, les logiques qui les sous-tendent, les dispositifs qui les structurent. Cette thèse soutient notamment l’idée que ces univers sont liés à une nouvelle forme de culture, tirant ses origines des mouvements contre-culturels qui ont marqué les années 1950 à 1970, caractérisée par des aspirations à créer, à travers l’innovation technique, des révolutions symboliques les plus radicales possibles et de nouveaux imaginaires, les plus vastes qui soient, à explorer avec passion.

Jury

  • Dominique Cardon, professeur associé à l’université Paris-Est Marne-la-vallée et membre du centre de recherche Orange Labs
  • Patrice Flichy, professeur à l’université Paris-Est Marne-la-vallée
  • Philippe Laredo, directeur de recherche à l’Université Paris-Est, et professeur à l’Université de Manchester
  • Christian Licoppe, professeur à Telecom ParisTech
  • Dominique Pestre, directeur de thèse à EHESS

Thèse : Delphine HENRI, Production et consommation textiles à Tours aux XVe et XVIe siècles : approche archéologique; 18 déc. 2015

20151201 invitation
20151201 invitation

18 décembre 2015, université de Tours

Soutenance de thèse de Delphine HENRI, « Production et consommation textiles à Tours aux XVe et XVIe siècles : approche archéologique », dir. : Elisabeth Lorans

Jury : Catherine Bréniquet, Pascal Brioist, Sophie Desrosiers, Liliane Hilaire-Pérez, Sophie Jolivet, Elisabeth Lorans

Thèse de Henri Chamoux, La diffusion de l’enregistrement sonore en France à la Belle Époque (1893-1914) Artistes, industriels et auditeurs du cylindre et du disque, 7 déc. 2015

Soutenance de thèse de Henri Chamoux, La diffusion de l’enregistrement sonore en France à la Belle Époque (1893-1914)
Artistes, industriels et auditeurs du cylindre et du disque

7 décembre à 9h30, à l’ENS, 29 rue d’Ulm 75005 Paris
Salle Assia Djebar, au rez-de-chaussée à gauche

Composition du jury :
M. Bruno Belhoste – Directeur de thèse (Professeur, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
M. Georges Bloch – Examinateur (Maître de conférences, Université de Strasbourg)
Mme Liliane Hilaire-Perez – Rapporteur (Professeur, Université de Paris 7 Diderot)
Mme Marie-Madeleine Mervant-Roux – Rapporteur (Directeur de recherche au CNRS, Laboratoire THALIM, équipe ARIAS)
M. Marc Kaiser – Examinateur (Maître de conférences, Université de Paris 8 Vincennes Saint-Denis)

Thèse de Sophie TIRAT, Propriétés physico-chimiques et vieillissement des vernis huile de lin/colophane : de la technique du luthier à la conservation des instruments de musique vernis, 7 déc. 2015

Sophie TIRAT soutiendra sa  thèse le 7 décembre à 14h30 à la Cité de la Musique – Philharmonie 2, Salle des colloques. Elle est  intitulée « Propriétés physico-chimiques et vieillissement des vernis huile de lin/colophane : de la technique du luthier à la conservation des instruments de musique vernis ».

Résumé et information pour assister à la soutenance.

HDR de Florence Hachez-Leroy : « Risque, innovation et enjeux mémoriels : l’industrie entre histoire et patrimoine », 2 déc. 2015

HDR de Florence Hachez-Leroy :  « Risque, innovation et enjeux mémoriels : l’industrie entre histoire et patrimoine »

2 décembre 2015, à 9 h., à l’EHESS
105, boulevard Raspail, salle 8

Avec un mémoire inédit intitulé :
« Dangereux pour la santé ? Alimentation, monde scientifique, monde industriel, XIXe-XXe siècles »

Le jury est composé de :

  • Jérôme Authier, Université de Paris Est Créteil
  • Sophie Dubuisson-Quellier, CNRS
  • Marc de Ferrière le Vayer, Université François Rabelais de Tours
  • Patrick Fridenson, EHESS, garant
  • Jean-Paul Gaudillière, INSERM et EHESS
  • Nicolas Marty, Université de Perpignan
  • Peter Scholliers, Vrije Universiteit Brussel

Alain P. MICHEL – HDR – La chaîne, du mécanique au numérique : histoire technique de fabrications automobiles – 3 décembre 2015

Alain P. MICHEL – HDR – 3 décembre 2015, 9h00, Université d’Evry Val d’Essonne

La chaîne, du mécanique au numérique : histoire technique de fabrications automobiles – Le mémoire de recherche original a pour titre : Le cas Pierre Bézier : Biographie industrielle d’un ingénieur-innovateur (1933-1975)

Salle des Conseils de l’IUT, 15 Cours Mgr Roméro, 91000, Evry

Le jury est composé de : Anne-Françoise Garçon, Professeur d’histoire des techniques, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, rapporteur André Grelon, directeur d’études, EHESS, Nicolas Hatzfeld, Professeur d’histoire contemporaine, Université d’Evry, garant Hervé Joly, directeur de recherche, CNRS, rapporteur, Pierre Lamard, Professeur d’histoire industrielle, Université de technologie de Belfort-Montbéliard Jean-Louis Loubet, Professeur d’histoire contemporaine, Université d’Evry, rapporteur

Marina Gasnier – HDR – Dépasser les frontières. Réflexion autour du patrimoine industriel3 décembre 2015,

Marina Gasnier – HDR : 3 décembre 2015,  15 h, ENSAM (amphi A) 151 Boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris

Dépasser les frontières. Réflexion autour du patrimoine industriel , un manuscrit inédit  intitulé : Le patrimoine industriel au prisme de nouveaux défis. Du renouvellement conceptuel au territoire durable.
Composition du Jury :
Jean-Yves Andrieux, Professeur à l’Université Paris IV Sorbonne ; Karen Bowie, Professeure à l’Ecole Nationale Supérieure de Paris-La Villette ; Edith Fagnoni, Professeure à l’Université Paris IV Sorbonne
Maria Gravari-Barbas, Professeure à l’Université Paris I Sorbonne (garante) ; André Guillerme, Professeur émérite du Cnam (rapporteur) Robert Halleux, Professeur à l’Université de Liège (rapporteur) ; Pierre Lamard, Professeur à l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard

 

 

Valérie Schafer – HDR – Une histoire de convergence. Les technologies de l’information et de la communication depuis les années 1950 – 25 nov. 2015

Valérie Schafer – Soutenance de HDR

Une histoire de convergence. Les technologies de l’information et de la communication depuis les années 1950

Le manuscrit original est intitulé : En construction. Une histoire française du Web des années 1990 

25 novembre 2015, Institut des sciences de la communication

Le jury est composé de :

Andreas FICKERS, Professeur à l’Université du Luxembourg ; Olivier FORCADE, Professeur à l’Université Paris-Sorbonne ; Delphine GARDEY, Professeure à l’Université de Genève ; Pascal GRISET, Professeur à l’Université Paris-Sorbonne (garant) ; Christian LICOPPE, Professeur à Télécom ParisTech ; Cécile MÉADEL, Professeure à l’Université Panthéon-Assas ; Franck REBILLARD, Professeur à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3

http://web90.hypotheses.org

Thèse Lionel Dufaux, L’Amphithéâtre, la galerie et le rail – 6 juill. 2015

Invitation LD

Résumé’

Lionel Dufaux soutiendra sa thèse d’histoire, option histoire des techniques, intitulée : L’Amphithéâtre, la galerie et le rail.
Le Conservatoire des arts et métiers, ses collections et le chemin de fer : diffusion des connaissances techniques et de l’innovation au XIXe siècle

6 juillet 2015 à 13 h. 30 au Centre Alexandre Koyré, 27 rue Damesme – 75013 Paris.

Thèse Audrey Millet Les dessinateurs de fabrique en France, XVIIIe-XIXe siècles – 30 juin 2015

A. Millet. Thèse. 30 juin 2015

Audrey Millet soutiendra sa thèse d’histoire

Les dessinateurs de fabrique en France, XVIIIe-XIXe siècles

le 30 juin 2015, à l’université Paris 8 (9 h.15 bât. D, s. 143)

Composition du jury :
Philippe Minard (directeur), Université Paris 8
Olivier Christin (directeur), Université de Neuchâtel

Liliane Hilaire-Pérez, Université Paris 7, Olivier Raveux, UMR TELEMME 7303, Giorgio Riello, Warwick University, Laurent Tissot, Université de Neuchâtel

http://univ-paris8.academia.edu/AudreyMILLET

http://sites.google.com/site/audreypatriziamillet/