1896/2016 : Lumière/Méliès – 15 janvier 2016

Melies

Conservatoire des techniques, Cinémathèque française, 51 rue de Bercy 12e  –  15 janvier 2016, 14h30

1896/2016 : Lumière/Méliès, les débuts du spectacle cinématographique

Conférence de Maurice Gianati, Jacques Malthête, Laurent Mannoni – Projections en 35 mm de films forains et de films Lumière peints à la main (restauration de la collection Olivier Auboin-Vermorel, suite) et du deuxième film de Georges Méliès tourné en 1896 et retrouvé en 2015 : Une séance de prestidigitation

 

Appel : 18e prix François Bourdon – Avant le 31 janvier 2016

18e prix d’histoire François Bourdon « Techniques, entreprises et société industrielle » attribué par l’Académie François Bourdon et la Fondation Arts et Métiers

www.afbourdon.com <http://www.afbourdon.com/>

– Prix de 1500 euros pour un ouvrage, manuscrit original
d’une HDR ou thèse publié ou soutenu entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2015.

– Prix « jeunes chercheurs »  de 750 euros, pour un mémoire soutenu entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2015.

Envoyer à l’Académie François Bourdon, son écrit en deux exemplaires en version papier, ou en un fichier PDF avant le
31 janvier 2016 accompagné de son CV en version électronique.

Prix CILAC Jeune chercheur 2015

CILACprix

5e éd. du Prix CILAC Jeune chercheur en patrimoine industriel scientifique et technique,
avec le soutien de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale,
jeudi 17 décembre 2015,
à l’Hôtel de l’industrie, place Saint-Germain-des-Prés,

14h15-14h35 BOTHEREAU Benjamin, La technique et le symbole. Imaginaire technique et économie urbaine de l’éclairage. (Paris-Barcelone, XVIIIe – XIXe siècles), EHESS, doctorant en Histoire des sciences, technologies et sociétés

14h45-15h05 CALLENS Anne Céline, Éditions Paul-Martial : recherche et valorisation. Un fonds d’archives d’une entreprise d’édition publicitaire spécialisée dans l’industrie. Université Jean Monnet – Saint Etienne, doctorante en Esthétique et Sciences de l’Art

15h15-15h35 FLORESCU Michaela, « Voyage en carrosse ». Étude et conservation – restauration d’un prototype de micro car en aluminium de Paul ARZENS, 1951, INP Paris, master Restaurateur du patrimoine

15h50-16h10 PASCU Gabriela, Le patrimoine industriel minier, facteur de développement territorial. Complexité et enjeux en Roumanie, en comparaison avec la France et la Grande-Bretagne, Docteure en Architecture et Aménagement 2015, Université Jean Monnet – Saint Etienne et Université Polytechnique Timisoara

16h20-16h40 PERINAUD Clémentine, De la ville industrielle à la ville désindustrielle : analyse de la production socio spatiale passée et présente de deux territoires ceux de Givors et de Terrenoire, Université Jean Monnet – Saint Etienne, Doctorante en Géographie et Aménagement

16h40-17h SCHIAVON Taïs, Le chemin de fer «Noroeste do Brasil » et les paysages industriels de la partie ouest de l’état de São Paulo, comme patrimoine de la mobilité, Université Paris 1 Panthéon –Sorbonne, Master 2 Erasmus Mundus TPTI (Techniques, Patrimoine et Territoire de l’Industrie)

17h30 Remise du Prix par Olivier MOUSSON, président de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale

Thèse : Delphine HENRI, Production et consommation textiles à Tours aux XVe et XVIe siècles : approche archéologique; 18 déc. 2015

20151201 invitation
20151201 invitation

18 décembre 2015, université de Tours

Soutenance de thèse de Delphine HENRI, « Production et consommation textiles à Tours aux XVe et XVIe siècles : approche archéologique », dir. : Elisabeth Lorans

Jury : Catherine Bréniquet, Pascal Brioist, Sophie Desrosiers, Liliane Hilaire-Pérez, Sophie Jolivet, Elisabeth Lorans

L’INDUSTRIE DE L’ART : GOTTFRIED SEMPER – 13 et 14 janvier 2016

L’industrie de l’art : Gottfried Semper, l’architecture et l’anthropologie dans l’Europe du XIXe siècle

13 et 14 janvier 2016

Auditorium du Musée d’Orsay (13 janvier, 13h30-18h30) Centre Allemand d’Histoire de l’Art (14 janvier, 9h30 -12h30) Auditorium de l’INHA (14 janvier, 14h00-18h30)

Architecte, théoricien de l’art et des « arts industriels », Gottfried Semper (1803, Hambourg – 1879, Rome) a nourri ses écrits des apports de la linguistique, de l’anthropologie, de l’archéologie et des sciences naturelles.

Ses projets muséaux sont au cœur des débats sur l’art et le musée des XIXe et XXe siècles. Ils ouvrent des voies encore largement inexplorées à l’étude des pratiques contemporaines dans ce domaine. Les séjours de Gottfried Semper à Paris, décisifs dans la formation de sa pensée, ainsi que ses échanges avec ses contemporains, sont autant de prétextes pour jeter un regard neuf sur son œuvre. Ses idées sur la polychromie, sa conception originale du style et des arts industriels, comme ses projets d’un musée mondial des arts, sont marqués par la pluridisciplinarité. L’artefact est pris comme objet d’étude et étudié sous l’angle multiple de l’anthropologie, de l’histoire de l’art et de l’archéologie, disciplines auxquelles Gottfried Semper a apporté des contributions importantes. Une approche qui n’a rien perdu de son actualité.

Comité Scientifique: Patricia Falguières (EHESS), Sigrid de Jong (Université de Leyde), Isabelle Kalinowski (CNRS), Thomas Kirchner (Centre Allemand d’Histoire de l’Art), Johanne Lamoureux (INHA) Odile Nouvel (Musée des Arts Décoratifs), Scarlett Reliquet (Musée d’Orsay), Alice Thomine (Musée d’Orsay), Caroline Van Eck (Université de Leyde)

 

AAC – Ports nouveaux, ports pionniers, XIVe-XXIe siècles – Lorient 6-8 oct. 2016

Ports

Appel à communication IVe colloque LA GOBERNANZA DE LOS PUERTOS ATLANTICOS Lorient oct 2016_vf

Appel à communication – IVe COLLOQUE INTERNATIONAL DU RÉSEAU LA GOBERNANZA DE LOS PUERTOS ATLÁNTICOS (XVIe-XXIe SIÈCLES)  6,7 et 8 oct. 2016 à l’université Bretagne Sud à Lorient dans le cadre du 350e anniversaire de la création du port de Lorient.

Ports nouveaux, Ports pionniers, XIVe-XXIe siècles 

  • Date limite : le 15 mars 2016 pour envoyer le titre, les références de l’auteur (statut, institution, laboratoire, e-mail) et un résumé de 500 mots + CV.

 

gobernanza@geo.uned.es

AAC – Les arsenaux de marine (vers 1600-vers 2000) – Bordeaux 19-22 oct. 2016

Le CEMMC, en partenariat avec l’IUF, organise à Bordeaux, du 19 au 22 octobre 2016, un colloque international sur :

Les arsenaux de marine (vers 1600-vers 2000).

Les propositions de communication sont à retourner à Caroline Le Mao (carolinelemao@yahoo.com) avant le 15 janvier 2016.

Modalités de soumission : chaque proposition sera accompagnée d’un CV du communicant de 2 pages maximum et d’un résumé de 3 000 signes.

AAC – Moissonner la mer – 11-12 oct. 2016 (Aix-en-Provence)

Appel à communication.
Colloque international-11-12 oct. 2016 (Aix-en-Provence, MMSH)

Moissonner la mer. Économies, sociétés et pratiques halieutiques méditerranéennes (XVe s.- XXIe siècle)

Coord. : Gilbert Buti, Daniel Faget, Olivier Raveux, Solène Rivoal
Aix-en-Provence, AMU-CNRS-UMR TELEMME (MMSH), 2016

Occupant aujourd’hui moins de 250 000 actifs pour l’ensemble du bassin méditerranéen, les activités halieutiques ont marqué l’histoire des sociétés littorales depuis l’Antiquité.
Sur les rives nord-occidentales, ces activités ont connu d’importantes mutations depuis la fin du Moyen Âge. A partir du XVe siècle, une série d’innovations technologiques accélère l’intégration des communautés de pêche aux économies de leur temps. La multiplication de nouveaux acteurs liés à la fourniture des engins de pêche, à la transformation de la ressource, à sa distribution, mais aussi à la mise en œuvre de politiques édilitaires destinées à assurer l’approvisionnement des marchés urbains, produit alors une dilatation de la sphère des économies halieutiques. Interconnectées  au sein de l’espace nord-occidental de la Méditerranée dès le XVIe siècle, les communautés de pêche répondent aussi à une demande élargie au bassin oriental et à l’ensemble océanique, les flux Ouest-Est constituant des axes de distribution privilégiés pour certaines ressources endémiques. Croisant les flux de poissons de l’Atlantique qui arrivent massivement dans les ports méditerranéens dès les débuts de l’époque moderne, les flottilles occidentales se retrouvent également dans l’activité de la pêche morutière. Présentes sur les côtes du Maghreb et de la Mauritanie durant toute l’époque moderne, capables d’assimiler certains procédés de pêche qui leur étaient peu familiers, ces flottilles diffusent  progressivement leurs techniques sur les rivages orientaux de la Méditerranée, alors que s’expriment très tôt des  inquiétudes sur la pérennité de la ressource.
En réunissant des chercheurs spécialisés sur l’étude de la Méditerranée, le colloque international d’Aix-Marseille a pour objectif d’aborder l’ensemble de ces questions dans une dimension interdisciplinaire (histoire, archéologie, biologie, économie, droit) en invitant à des approches diachroniques et comparatives.
De quelles mutations les pêches méditerranéennes marines ou lagunaires ont-elles été l’objet depuis le XVe siècle, selon quels rythmes et dans quels espaces ? L’évolution des économies halieutiques de la rive sud a-t-elle été autonome avant la période de la colonisation ? Dans quelle mesure l’économie des pêches est-elle connectée au monde océanique dès l’époque moderne ? Comment les communautés de pêche se sont-elles adaptées à la capitalisation progressive de leurs activités ? Peut-on relever les signes et dater les premiers effets d’une surexploitation réelle ou perçue du milieu marin en Méditerranée ? La réactivation de techniques anciennes peut-elle fournir  une réponse aux défis posés aujourd’hui par les impératifs d’un développement durable ?
L’ensemble de ces questions pourront faire l’objet de propositions de communications qui doivent parvenir aux organisateurs avant le 15 mars, accompagnées d’un résumé de 1500 à 2000 signes (espaces compris) et d’un court cv. Une publication des textes est prévue, ces derniers étant préalablement soumis à l’approbation d’un comité scientifique.

Contact
Daniel Faget: daniel.faget@univ-amu.fr<mailto:daniel.faget@univ-amu.fr>

Les communications du colloque devront être présentées en français, anglais, espagnol ou italien

Thèse de Henri Chamoux, La diffusion de l’enregistrement sonore en France à la Belle Époque (1893-1914) Artistes, industriels et auditeurs du cylindre et du disque, 7 déc. 2015

Soutenance de thèse de Henri Chamoux, La diffusion de l’enregistrement sonore en France à la Belle Époque (1893-1914)
Artistes, industriels et auditeurs du cylindre et du disque

7 décembre à 9h30, à l’ENS, 29 rue d’Ulm 75005 Paris
Salle Assia Djebar, au rez-de-chaussée à gauche

Composition du jury :
M. Bruno Belhoste – Directeur de thèse (Professeur, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
M. Georges Bloch – Examinateur (Maître de conférences, Université de Strasbourg)
Mme Liliane Hilaire-Perez – Rapporteur (Professeur, Université de Paris 7 Diderot)
Mme Marie-Madeleine Mervant-Roux – Rapporteur (Directeur de recherche au CNRS, Laboratoire THALIM, équipe ARIAS)
M. Marc Kaiser – Examinateur (Maître de conférences, Université de Paris 8 Vincennes Saint-Denis)

Thèse de Sophie TIRAT, Propriétés physico-chimiques et vieillissement des vernis huile de lin/colophane : de la technique du luthier à la conservation des instruments de musique vernis, 7 déc. 2015

Sophie TIRAT soutiendra sa  thèse le 7 décembre à 14h30 à la Cité de la Musique – Philharmonie 2, Salle des colloques. Elle est  intitulée « Propriétés physico-chimiques et vieillissement des vernis huile de lin/colophane : de la technique du luthier à la conservation des instruments de musique vernis ».

Résumé et information pour assister à la soutenance.